Voyage d'une famille autour du monde. Tour du monde familial. L'alimentation du jeune enfant dans le monde
Tour du Monde - Actualité arrow Départ arrow Hot Water Beach, la plage d'eau chaude

Hot Water Beach, la plage d'eau chaude

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Cyril   
26-03-2009
 

Nous n'en avons pas eu assez, l'eau naturellement chaude nous attire par sa généreuse température. Le site des Hot Water Beach, est cependant très différent des centres thermals (thermaux ?) que nous avons eu l'occasion de visiter. Ici, point de piscine, seul l'océan et une plage. Et sous les pavés de sable, une source d'eau chaude.

Nous longeons la plage en nous demandant quelle forme peut bien prendre une "Hot water beach". En cette fin d'après-midi, une vingtaine de personnes son regroupées sur un endroit relativement restreint de cette plage pourtant très grande. Ce n'est pas la chaleur humaine qui lie ses personnes, mais bien celle d'une source bien localisée dont l'eau chaude remonte à la surface. A notre arrivée, plusieurs trous ont été creusés dans le sables par les touristes venus avec leur pelle. Tiens, t'aurais pas une pelle dans ta poche ? Heu, attends, je regarde.... Tiens, voilà. Étonnant le nombre de personnes munie d'un tel outil ! Perrine m'informe que dans le Lonely, il est mentionné des magasins où l'on peut en acquérir pour quelques dollars, spécialement pour pouvoir creuser son propres trou dans cette plage où l'océan les efface inlassablement par chacune des vagues qui vient s'y aventurer.

L'eau de la source est très chaude à sa sortie par capillarité dans le sable, et c'est en la mélangeant à l'eau de mer qu'elle devient à une bonne température. Alix en fera l'expérience, se retrouvant pieds nus sur la plage, à un endroit où l'eau de la source remonta sans se mélanger à l'océan. Un cris nous alerta sur la température du milieu. Nous profitons de cette fin de journée, où quelques trous commencent à être abandonnés pour nous y glisser et patauger dans cette eau chaude. Étranges sensations. Il est nécessaire d'écoper le sable si l'on ne veut pas voir sa piscine d'eau se transformer en un château de sable. Certaines vagues plus puissantes que les autres viennent rafraichir d'un coup les petits bassins, engendrant des petits cris de la part de leur occupant. Il faut dire que la sortie est difficile, la température de l'air n'est pas vraiment digne d'un été austral.

Deux sources d'eau situées à 2 kilomètres de profondeur sous la plage sont chauffées par un magma à quelques 170°C, quelques mètres en dessous. C'est en quelque sorte le témoin d'une activité volcanique intense il y a 5 à 9 millions d'années. L'eau remonte le long de fractures dans la roche puis par capillarité dans le sable pour ressortir à 65°C..

La nuit tombée, il nous faut retourner à notre camper van. Le site où nous camperons est tout trouvé, ce parking au bord de l'océan fera très bien l'affaire.

A lire également :

Commentaires utilisateurs (0) Fil RSS des commentaires
Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
P43         ENI      
J      6    1     SYY
1P1   XTQ   HLU      
  O    9      I   ASJ
MFG         WTF      
   
   

Aucun commentaire posté

Ajouter votre commentaire

© 2007/2009 - Cyril & Perrine - enfants-autour-du-monde.fr
Voyage d'une famille autour du monde