Voyage d'une famille autour du monde. Tour du monde familial. L'alimentation du jeune enfant dans le monde
Tour du Monde - Actualité arrow Asie arrow Balade à Badaling

Balade à Badaling

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Perrine   
17-10-2008
 

Comme vous avez pu le constater, nous avons été plus que déçu par notre escapade à la grande muraille. Je ne voulait pas rester sur un sentiment si négatif sur un monument qui doit, quand même, valoir le détour. Aussi, dès le 10 octobre (le lendemain de notre première visite) je me suis renseigner pour y retourner.

 

Il aurait été dommage de visiter deux fois le même tronçon de la muraille, et il semble, d'après les guides glanés ci et là, que le site de Badaling est le mieux déservit. Bon, le plus visité aussi... Et puis celui où il faut jouer des coudes pour avancer, il parait aussi ! Que cela ne tienne, c'est là bas que nous irons !


Les guides m'avaient envoyé vers la place Quianmen, d'où les bus sont censés partir.

Une fois à Quianmen, un sentiment étrange m'envahit. Les bus de ligne pour Balading ne doivent pas être traduit en anglais... Aucune indication pour le site, sauf un tour opérateur qui propose des départs de 6h30 à 10h30 le matin. Je soupçonne les chinois de faire exprès : on ne traduit que des informations des bus de tour opérateurs, comme ça les étrangers payent cher et seuls les chinois peuvent se rendre sur le site par les bus de ligne !


Après un petit raisonnement, on se dit que bon, 100 yuan par personne pour un allé-retour Badaling, c'est pas beaucoup quand même, et puis on choisira un jour où il fait beau pour y aller !

Après un petit tour sur la météo par internet, on décide de se rendre à Badaling Lundi 13 ! Réveil à 5h10, départ de l'appartement à 6h15 (merci les loulous pour votre ponctualités !), arrivée à Quianmen à 6h50.


Après la prise des billets, on est invité à patienter dans une salle d'attente style le salles enfumées avec TV à fond et toilettes odorant dans un angle. Dans cette agence de tours, presque rien n'est marqué en anglais... nous sommes d'ailleurs les seuls occidentaux à attendre.


Premier mouvement de foule... Je me renseigne, c'est pas encore pour nous (et puis Cyril scrute les billets des autres, c'est pas les même que les nôtres !). Deuxième mouvement de foule, cette fois-ci, c'est pour nous, on s'installe dans un bus, et on attend... Je ne sais pas encore quoi, mais on attend !


Une chinoise d'adresse aux touristes du bus. On comprend rien. On demande une petite traduction, elle nous informe que c'est un bus pour Badaling, et que nous resterons 150 minutes sur place avant de repartir avec ce même bus ! Première déception ... mais bon, c'est pas mal quand même 2h30, surtout que sur ce site là, il n'y a pas de télécabine à prendre. On attend encore ... On nous fait déplacer : comme les filles ne payent pas, il faut les avoir sur nous genoux.


Au final, ils attendaient que le bus soit plein ! Quand on part à 8h10, il n'y a que des chinois dans le bus et 7 occidentaux, dont nous 4 ! Ça me rassure quand même, par rapport à ce sentiment de deux choix - deux mesures.


Tout au long du voyage, les chinois ne cessent de grignoter et surtout d'en mettre partout ! La guide leur raconte plein de trucs sur Badaling en chinois qu'elle ne prendra pas le temps de nous traduire, se contentant de l'essentiel : l'heure du rendez-vous pour repartir et le n° du Bus.


Arrivé sur place, le soleil est au rendez-vous... Comme vous pouvez le constater sur les photos ! Le monde tant décrit pour ce site également ! Si bien que les bus déchargent les visiteurs 2 km avant l'entrée pour gagner du temps : un embouteillage de bus, taxi et autres mini-bus avant d'entrer dans le parking. La guide, nous conduit jusqu'à l'entrée au pas de course et nous dit d'être de retour pour 12h30 (il était 9h40 à la descente du bus). Nous sommes heureux d'avoir du temps comme cela, et apprenons que le lunch est inclus : nous y irons juste après. Bonne surprise, nous ne l'espérions pas et avions prévus nos sandwichs, mais nous ne crachons pas sur un petit repas traditionnel !


A l'entrée du mur, beaucoup de marchands, mais comparé à Mutianyu, ça choque moins. L'entrée est à 40 yuan (45 yuan pour Mutianyu sans compter le télécabine à 50 yuan) et est compris dans notre billet de bus !


Je repère que tous les touristes chinois se massent vers la partie nord de la muraille, nous partons donc directement vers le sud. Beaucoup moins de monde, une vue superbe (soleil et peu de brume), une authenticité maintenue (ça monte raide, les marches sont loin d'être égales, etc) malgré les dires négatifs qu'on a pu lire sur ce tronçon considéré comme refait à neuf pour les touristes sur ce site.


Je pense que notre surprise est aussi grande que notre déception l'était la première fois : nous étions tellement briffés que ce site été peuplé et refait, que nous sommes tout simplement heureux de marcher seuls sur certaines parties de la muraille, et d'avoir le temps d'aller jusqu'à la fin de la partie sud ouverte au public !


De retour dans le bus, avec 7 minutes de retard (Cyril avait négocié des médailles pour les filles "I climbed the great wall" à 5 yuan au lieu de 50 !), le bus démarre de suite : nous étions les derniers ! Direction le lieu de restauration. Une vieille femme sur le côté me tend un sachet de petites dates chinoises pour que je les donne aux filles, j'en prend 2 ... elle insiste pour plus, j'en prend 4 et remercie. Elle m'en piochera une énorme poignée qu'elle me colle dans les deux mains avec le sourire ... Les filles sont ravies et font de grands sourires pour remercier, puis dévorent !


Une fois arrivée sur le site à 13h40, la guide nous dit qu'on a 30 minutes pour une visite, puis 30 minutes pour le lunch au 1er étage par la parte de gauche. La visite s'avère être la visite commerciale, vantant les bienfaits du jade, et en vendant pour tous les prix ! On sort vite de cette boutique pour attendre l'heure du lunch. Le temps d'échanger deux mots avec 2 des autres occidentaux du bus : elle est allemande, lui gallois. Il s'inquiète de savoir si c'est pas trop dur la Chine avec de jeunes enfants ... Non ! Pas du tout ! C'est une philosophie !


Le repas s'avère être une cantine où les plats sont placés sur des tablées de 10, et chacun pioche dans les plats avec les baguettes. Les filles sont repérées par les serveuses et bénéficient rapidement de cuillères pour manger à leur faim !


Bref, bilan positif d'une nouvelle journée passée sur la muraille.


La morale de cette histoire de muraille : le mieux n'est-il pas l'ennemie du bien ?

 

 

A lire également :


Commentaires utilisateurs (1) Fil RSS des commentaires
Posté par claudine cottentin, le 22-11-2008 17:12, , Invité
1. Cartes postales
Une visite sur votre site pour avoir de vos nouvelles. 
Merci pour la carte postale reçue aujourd'hui. 
Mille excuses pour ne pas avoir encore envoyé notre participation pour les suivantes. Mais c'est fait le courrier chez vos parents est parti aujourd'hui 
Bonne continuation - je vous embrasse 
A bientôt  
Claudine et Bernard
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
PTI         XQ5      
H      1    P     OR3
J9Y   89G   NSG      
  I    C      O   SIJ
UN8         R76      
   
   

Ajouter votre commentaire

© 2007/2009 - Cyril & Perrine - enfants-autour-du-monde.fr
Voyage d'une famille autour du monde