L'Inde raconté par Adrien à ses copains

Écrit par Adrien   
15-06-2016
 

Bonjour les copains,

Maintenant j’ai changé de pays, dans l’avion de Dubai j’ai eu un gros lion. Dans l’avion de l’Inde, je n’ai pas eu de gros lion.

Je suis arrivé en Inde. On est allé à la gare des cars pour prendre le car. On va aller à Pondicherry.

Ici il fait très très chaud. Je suis obligé de beaucoup beaucoup boire. J’ai hyper trop soif. A chaque fois que je bois de l’eau j’ai hyper trop soif. Quand je suis dans la rue, je dois mettre des lunettes de soleil et un chapeau et je dois rester à l’ombre et si je ne le fais pas j’ai très mal à la tête et aux yeux. Mais y’a pas beaucoup d’ombre.

 

Dans le car, j’ai vu par la fenêtre un cochon noir qui avait un corbeau sur le dos. C’est trop drôle ça, ce que je raconte.

Dans les cars d’Inde, y’a pas de ceinture. Dans le car, je n’étais pas attaché. Il roulait très très vite. Je ne suis pas tombé. Il n’y avait pas de vitre à la fenêtre, il y avait que un trou.

J’ai vu des chèvres dans la rue, y’en a plein, plein, plein.

J’ai vu des chèvres qui faisaient la gymnastique.

Y’a plein de chevaux que j’ai vu sur la route. Ils n’étaient pas sur le trottoir, ils marchaient sur la route.

Y’en avait un cheval qui était tiré par une personne. Et l’autre avait une personne sur son dos. C’est vrai ce que je raconte.

J’ai vu des vaches sur la route, attention y’avait des voitures qui s’arrêtaient pour les laisser passer. Vous imaginez si la voiture roule un tout petit peu elle peut les écraser.

 

Pour aller à l’hôtel, on a pris un rickshaw. Un rickshaw, c’est comme une moto, ça a un visage de moto et ça a un corps de voiture : ça a 3 roues. Y’a des rickshaw qui ont des lunettes et d’autres qui n’ont pas de lunettes (phare). Les lunettes du rickshaw, c’est pas des lunettes de yeux, c’est des grandes, grandes grandes lunettes pour le rickshaw.

On peut normalement rentrer à 2 dans un rickshaw plus le pilote. Nous on était 6 plus le pilote. Dans un rickshaw, y’a un trou derrière, je pense que vous ne pouvez pas mettre votre bagages, mais nous on a mis nos bagages. On a 8 sac à dos. On était très très très, hyper trop serrés.

J’ai peur que quand on se met sur le côté, je tombe.

 

J’ai déjà dormi 2 nuits à Pondicherry. Maintenant je vais dormir 6 nuits encore.

A Pondicherry, vous pouvez parler français et si vous voulez c’est un petit peu difficile, vous pouvez parler Anglais. Y’a une chose que vous pouvez utiliser en français, c’est OK, c’est de l’anglais aussi.

Dans la rue j’ai eu un petit poulet dans les mains. C’est un poussin vivant, car après vous allez croire que j’ai manger le poulet alors qu’il était vivant.

Dans la rue, y’a plusieurs Indiens qui veulent me dire bonjour. Ils veulent me serrer la main. Je leur serre la main et je dis Hello. Hello, ça veut dire bonjour en anglais.

On peut parler français dans quelques villes. Sinon on peut parler anglais en Inde comme à Dubaï.

 

Je suis allé à la mer, et là j’ai trouvé des coquillages que je peux vous ramener.

A la plage je n’ai pas trouvé de poisson mort. J’ai trouvé un coquillage d’escargot de mer.

 

Aujourd'hui je suis allé visiter un temple. Devant il y avait un très gros éléphant. Et c'était un vrai, il était tout décoré. Si on mettait une pièce dans sa trompe, il faisait tomber la pièce derrière lui et mettait la trompe sur notre tête. Maman m'a donné une pièce et je l'ai mis dans sa trompe et il a mis sa trompe sur ma tête et il y avait un monsieur qui avait mis des dates dans la bouche de l'éléphant.

 

Au revoir les copains. Je vais vous revoir bientôt.

Adrien

A lire également :

Commentaires utilisateurs (2) Fil RSS des commentaires
Posté par Francoise Agnès, le 22-06-2016 06:48, , Invité
1. Super ton article Adrien !
Il est chouette ton article Adrien et très vivant ! 
Merci de nous faire partager ces moments. 
Je vous embrasse tous bien fort.
 

Posté par Christophe Souchet, le 01-07-2016 17:10, , Invité
2. Continus à nous écrire Adrien!
Mon petit bonhomme, c'est bien de faire attention au soleil et surtout de continuer à nous faire partager ton périple avec autant d’enthousiasme! 
J'ai pris énormément de plaisir à te lire. 
Tu sais que je serai content que tu me rapport un de ses coquillages.. 
Et gardes la tête froide, en Inde c'est important! 
Bisous à tous!
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
5T8          H       
  N    X    UH    5H6
FTH   O1T    Q       
B      5     Q    R96
2RH         II5      
   
   

Ajouter votre commentaire