Accès alternatif au Machu Pichu - Cusco à Aguas Calientes

Écrit par Cyril   
21-07-2009
 

Le Machu Pichu est la première destination touristique du Pérou et certains ont bien compris comment se faire du business sur le dos des visiteurs. Ce ne sont pas les péruviens eux-mêmes, mais une société Chilienne qui exploite l'unique moyen d'accès pour nous rendre sur les lieux.

L'unique ? Non, il est possible de s'affranchir du train le plus cher au monde ; et ainsi, en combinant plusieurs autres transports, de nous rendre au Machu Pichu pour bien moins cher.

Récit d'un trajet sur un chemin alternatif pour nous rendre au Machu Pichu.

Le Machu Pichu est situé aux abords d'un village touristique composé uniquement de restaurants, hôtels, et boutiques de souvenirs : Aguas Calientes, distante de 110 kilomètres de Cusco. Pour vous y rendre, il existe un train qui met 4 heures et dont les tarifs sont prohibitifs. Profitant du monopole et du fait qu'il n'y ait pas de route alternative, le coût en est complètement démesuré. D'ailleurs, ils l'ont bien compris et affichent leurs tarifs en dollars.

En effet, alors qu'un trajet Puno Cusco est vendu entre 15 et 25 soles (U$4 et U$6) pour 6 heures de bus (380 km), le billet de train depuis Cusco pour le Machu Pichu est vendu U$50, soit 150 soles pour 4 heures de trains (110 km) ! Il s'agit là simplement de l'aller et ce n'est pas tout, arrivé à Aguas Calientes, il vous faudra prendre un bus pour monter au Machu Pichu : U$7 pour... 8 km.

Du véritable vol dans un pays où le coût de la vie est très bas.

Dans ces cas là, on recherche rapidement une route alternative. Il en existe une. Une centaine de touristes l'emprunte chaque jour afin de tenter de visiter à moindre frais le Machu Pichu.

Nous l'avons fait avec nos enfants, c'est donc tout à fait réalisable pour quiconque le souhaite.

J'avais tenté de recherché des informations au sujet de cet itinéraire alternatif, mais peu existent sur ce sujet. Un récit avait été réalisé en ce sens par un voyageur, mais la page n'est maintenant plus accessible... mais grâce aux archives du net, je la remets à disposition sur notre site. Elle décrit le trajet dans les moindres détails, mais nous avons tout de même effectué le trajet de manière plus simple et sécure en prenant des types de transports quelque peu différents. Malgré les enfants et la marche le long des rails, nous sommes arrivés avant la nuit.

Voici comment, en résumé puis en détail :

Le principe consiste à réaliser un détour assez important par le nord-est pour se retrouver au nord du Machu Pichu, à Hydro-Electrica précisément afin d'emprunter une ligne de chemin de fer que l'on longe à pied pour rejoindre Aguas Calientes, au pied du Machu Pichu. Le trajet Cusco-Aguas Calientes prend ainsi une bonne journée, mais coûte beaucoup moins cher que le train. Il faudra compter une journée supplémentaire pour le retour en plus de la journée de visite du Machu Pichu.

  1. Cusco > Santa Maria : collectivo, 4 heures pour 30 soles par personne (~7 €).
  2. Santa Maria > Santa Theresa > HydroElectrica : collectivo, 1h10 pour 10 soles par personne (~2,50 €).
  3. HydroElectrica > Aguas Calientes : 2 à 3 heures de marche à pied en suivant la ligne de chemin de fer.

A l'office du tourisme de Cusco, les agents peuvent renseigner sur cet itinéraire bis.

A Cusco, il faut se rendre au Terminal de Bus (pas le principal, celui excentré) afin de prendre un collectivo (Mini Van avec une dizaine de places assises) à destination de Santa Maria. Il existe également des Bus, mais ceux-ci sont omnibus et plus lents que les collectivos. Ces derniers partent d'ailleurs dès qu'ils sont remplis, c'est à dire assez rapidement. De plus, le collectivo est moins cher (30 soles) que le bus (45 soles).

Le trajet nous fait passer par de superbes paysages de montagne. D'ailleurs, ça ne fait que grimper pendant toute la première partie du trajet, jusqu'à un col situé à 4316 mètres. Puis la route descend à pic dans la jungle. Excellent contraste de paysages, la végétation est totalement différente : on y trouve quantité de bananiers, d'arbres à fruits de la passion, de café et beaucoup d'autres sortes d'arbres fruitiers. La route est asphaltée sur les deux premiers tiers, ensuite c'est du chemin.

Quatre heures plus tard, nous sommes arrivés à Santa Maria sur la place du village où attendent quelques chauffeurs pour effectuer des trajets à la demande. Les véhicules sont les mêmes que ceux des collectivos, mais avec eux, il faut négocier le tarif qui n'est pas fixe. Nous paierons le trajet jusqu'à Hydro-Electrica, en passant par Santa Theresa, 70 soles pour le petit groupe que nous étions ce qui est revenu à quelques 10 soles par personne. Tentez de négocier avec le chauffeur directement, car beaucoup tentent de jouer l'intermédiaire, empochant au passage une commission.

Quinze minutes plus tard nous sommes en route pour Hydro-Electrica. Le trajet nécessitera une bonne heure, avec de nombreux passages en bord de falaise. Je dois avouer que sur le moment, on ne fait pas vraiment les fiers avec un van qui tressaute sur le chemin caillouteux, à 50 centimètres du bord surplombant la rivière de plusieurs dizaines de mètres. Mais l'on se dit que le chauffeur, qui fait le trajet plusieurs fois par jour depuis des années, est expérimenté et finalement on en ressort vivant.

Hydro-Electrica est, comme son nom l'indique, une centrale électrique. C'est aussi le terminus des la voie ferrée qui, passant par Aguas Calientes, mène jusqu'à Cusco. Sur cette voie, quelques trains circulent. D'ailleurs, pour ceux qui souhaitent ne pas marcher, un train part à 16h15 d'Hydro-Electrica pour rejoindre Aguas-Calientes. Le billet est bien moins cher que depuis l'autre côté (Cusco), mais par rapport à la distance parcouru, cela reste assez élevé. Nous avons donc opté pour la marche à pied.

Elle consiste à longer les rails, souvent même marcher sur les traverses supportant les rails.

Attention à votre sécurité et à celle des enfants vous accompagnant éventuellement, des trains circulent  !

En trois heures et demie de marche, deux locomotives nous auront doublés et une nous aura croisé sur l'unique chemin de fer : les trains circulent donc en double sens. Cependant, il est assez aisé de les entendre arriver et généralement les trains se signalent par un klaxon . Ils savent que de nombreuses personnes marchent sur les rails. Cependant soyez extrêmement prudents, surtout en sortie/arrivée de virages et lorsque la rivière, que la voie ferrée longe, se fait proche et assourdissante.

La voie ferrée effectue une sorte de Z pour amener les trains à la voie ferrée principale. C'est cette dernière qu'il faut suivre. Pour ce faire, il faut donc commencer la marche en suivant les rails, dépasser le poste de police PNP. Là se trouve un aiguillage et à cet endroit, un chemin qui monte à travers la forêt. Il faut le prendre pour vous retrouver une vingtaine de mètres plus haut sur la voie principale qu'il faudra suivre (par la gauche) afin de vous rendre à Aguas Calientes. Finalement, le fleuve ainsi que la voie de chemin de fer font le tour du Machu Pichu. Une fois le pont passé, levez la tête sur votre droite, vous verrez certainement des ruines à flanc de montagne. Elles font partie du Machu Pichu !

Et voilà, nous arriverons trois heures et demie plus tard juste avant la nuit à Aguas Calientes. Partez de Cusco le plus tôt possible (~7 heures du matin) afin d'éviter d'arriver de nuit, c'est plus agréable. Si vous marchez sans enfants, la marche vous prendra moins de temps, seulement 2h30.

Au final, nous aurons dépensé par adulte : 40 soles (10 €). Le trajet en train aurait coûté près de 4 fois plus cher, au minimum, et le rapport grimpe à 25 (!!) si vous prenez la première classe dont le trajet de 4 heures ne coûte "que" U$ 588 (l'aller/retour), le trajet en train le plus cher au monde.

Photos de notre expédition pour nous rendre à Aguas Calientes

 

A lire également :

Commentaires utilisateurs (7) Fil RSS des commentaires
Posté par stephane Bry, le 22-07-2009 12:54, , Invité
1. hallucinant
....mais ça se trouve les siéges sont super bien rembourrés à l'intérieur du train et ils vous massent en prime...non? ah bon tant pis!
 

Posté par Evelyne, le 30-08-2010 12:29, , Invité
2. Agréable
... en fait cette marche. 
Avec les renseignements de ce blog, nous avons pris cet itinéraire alternatif. Facile et pas cher. 3h de marche avec nos filles (7 et 14 ans). Agréable d'ailleurs.  
Ils parlent d'une autre compagnie de train qui s'installerait d'ici 2 à 3 mois, les prix devraient baisser. A suivre!
 

Posté par Céline E-V, le 04-02-2014 22:53, , Invité
3. Merci
Merci pour cette description qui m'aide beaucoup !
 

Posté par Elisa, le 16-07-2014 11:07, , Invité
4. Toujours d'actualité ?
Merci pour ces renseignements qui ont l'air très utiles, mais j'aimerais savoir si ces informations sont toujours valables depuis 2009.. ?
 

Posté par Cyril, le 05-08-2014 08:13, , Membre
5. Je pense que oui
Oui, je pense. Si les rails sont toujours là, il doit toujours être possible d'y passer ;-)
 

Posté par Paul, le 28-05-2015 01:36, , Invité
6. Terminal de bus Cusco?
Bonjour, 
 
J'aimerais savoir si certains ont fait récemment ce trajet? Rien n'a changé? 
 
De plus, où se situe exactement le terminal des minivans (colectivos)qui vont jusqu'à Santa Maria, si ce n'est pas le terminal principal? 
 
Gracias !
 

Posté par belair, le 20-04-2016 15:28, , Invité
7. vallée sacrée
bonjour, 
projet pour mai 2016: pouvez vous me dire quels sont les sites les moins touristiques de la vallée sacrée et que vous avez appréciés? merci
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
OFM         FK3      
B      L    Q     K15
7RE   SNP   RMW      
1 T    7      7   T8W
TPB         55G      
   
   

Ajouter votre commentaire