La Main Magique

Écrit par Cyril / Amélie   
04-07-2009
 

Vous connaissez certainement tous Doudou Lion qui nous accompagne depuis le début du voyage. Mais connaissez-vous le sixième membre de notre équipe de voyage qui n'en est pas moins bien présent et dont s'enquièrent régulièrement les filles ?

Il s'agit de la Main Magique. Elle est apparue par enchantement lorsque nous étions en Tasmanie et ne nous a (presque) jamais quitté depuis.

Texte d'Amélie

Bonjour à tout le monde.

Aujourd'hui, je vais vous raconter l'histoire de la Main Magique. La Main Magique nous accompagne depuis la Tasmanie. Alix et moi, on veut toujours lui donner la main car elle empêche de tomber, elle nous retient si on trébuche et elle peut nous faire apparaître des instruments de musique, mais après les instruments disparaissent rapidement. Elle fait souvent apparaître une maracasse.

La Main Magique a failli se perdre quand nous nous sommes envolés pour la Nouvelle Zélande. On l'avait oublié dans la boite à gants de la voiture [de location]. Et heureusement, quelqu'un a loué cette voiture et a ouvert la boite à gant et la Main Magique s'est enfuie. Elle ne pouvait pas nous rejoindre en volant avec sa magie car elle n'avait pas assez d'énergie. Elle n'a pas trouvé d'avion, donc elle a pris un bateau, mais ce bateau est allé en Inde. Elle a dû prendre un autre bateau qui est allé en Chine puis nous a rejoint sur l'ile du Nord de la Nouvelle Zélande.

Depuis, elle ne se repose plus jamais dans les coffres ou les boites à gants pour ne plus être oubliée.

La Main Magique peut enlever les petits bobos : elle met de la magie sur le bobo et le bobo il est tellement plein de magie qu'il s'envole dans l'air.

La Main Magique a aussi protégé le disque dur lorsqu'on l'avait oublié dans le bateau entre Tahiti et Moorea. Heureusement qu'elle était là pour veiller sur lui et toutes les photos de papa et maman. Et les miennes aussi !

Des fois on se dispute avec ma sœur pour donner la main à la Main Magique, mais alors elle disparaît et va se reposer à l'hôtel.

Amélie

Elle crée en effet quelques fois la zizanie lorsque les deux filles qui souhaitent lui donner toutes les deux la main. Le problème est qu'elle ne peut se diviser en deux.

C'est rigolo de voir évoluer une simple idée dite un jour pour amuser les filles. Voir ce qu'en imaginent les filles, ce qu'elles lui font vivre comme aventures. Des fois elles lui prêtent leur voix, maquillée d'un air aigüe, pour lui faire exprimer des sentiments : "Ah ben moi j'ai froid, je vais me réchauffer dans la main d'Alix !".

Quelque fois on se demande pourquoi on a inventé une telle Main Magique qui rend jalouse les filles entre elles. Mais lorsqu'elle accompli le miracle de soigner un bobo et que les larmes et les pleurs laissent place à un "Merci Main Magique" une fois son devoir accompli, on se dit que c'est un bon élément.

A lire également :

Commentaires utilisateurs (2) Fil RSS des commentaires
Posté par stephane Bry, le 06-07-2009 10:45, , Invité
1. ...ça me fait plus penser à ...
marrant ça, ça me fait surtout penser à LA CHOSE de la famille Adam's 
 
**fredonne le générique de la famille adam's**
 

Posté par papillon, le 02-07-2010 13:07, , Invité
2. les Lutins
Qui n'a pas entendu parler de "Djinns" ? 
Les Djinns sont de petits êtres malins souvent invisibles, qui s'amusent à vous jouer des tours sans que vous ne vous en aperceviez. Vous est-il arrivé de poser vos clés quelque part et au moment de les reprendre impossible de les retrouver ? 
Cherchez bien, retournez au même endroit et les clés sont revenues. Aucune explication, sinon qu'un Djinn vous a joué un tour ! 
Dans les bois, il y a aussi les elfes et les fées, petits êtres , qui se confondent dans la nature, ayant vaguement une forme humaine, bois ou racine. Regardez bien, observez, ils n'aiment pas se montrer. Un tronc tordu avec des trous pour symboliser le nez et les yeux, des branches courtes se terminant avec des rameaux ressemblant à des doigts. Imaginons dans le noir tous ces êtres fictifs, se déplaçant la nuit, dans les sous bois, en une farandole de personnages mystérieux . 
Ne vous avisez jamais de marcher dans la forêt sans être pourvu d'une lampe. La lumière leur fait peur, escamote leur forme et diminue leur hardiesse. 
L'autre jour je me suis promené dans la forêt de l'Épine, vaste domaine où les arbres majestueux dressent leur fierté vers le ciel, abritant de nombreux animaux, et sans aucun doute des elfes et des fées. 
Je me promenais seul dans les bois, même mon ombre n'avait pas voulu venir avec moi. Pourtant déjà sombre, elle ne sort que lorsqu'il y a de la lumière. Ce soir là, la lune n'était pas encore levée et le soleil , cachés par d'épais nuages gris , n'était pas encore couché .  
 
En suivant le chemin, je mis le pied sur un morceau de bois, qui sans doute surpris se redressa, me sauta à la jambe et me blessa légèrement. 
Je me posai la question : que faisait-il là, au milieu du chemin ? 
Plus loin, il m'a semblé voir par le trou d'un chêne creux deux yeux qui m'observaient. Je n'ai pas insisté, par crainte de déranger l'inconnu, sans doute tout petit, qui vivait en ces lieux Avait-il un chapeau ? Sorte de bonnet ridicule dont on affuble à tort les nains de jardin. 
De petite taille, la tête un peu ridée, avec des cheveux blancs mal taillés, le nez plus long que nous les humains, il est sorti. 
Habillé d'un vêtement sombre et de sabots de bois, enfin plutôt d'écorce, d'un pas chaloupé, il se rendit dans un endroit encore plus sombre, où se trouvaient déjà d'autres membres de sa communauté. 
Ils se saluèrent, faisant une espèce de courbette, puis se prirent la main et se mirent à tourner, tourner de plus en plus vite , ronde infernale, jusqu'au moment où l'un d'entre eux rompit la chaîne.  
Avec une grande rapidité ils rentrèrent dans une caverne faite dans la paroi d'une falaise, qui se trouvait là . 
On entendit d'abord des brouhahas, et enfin un chant mélodieux, comme une chorale. Que se passait-il donc ? 
Ils se concertaient sur ce que serait la fin de la nuit . Se répartissant les tâches, ils décidèrent d'achever des travaux commencés par les hommes dans la journée, les elfes ne sont pas méchants. 
Certains se rendirent dans les jardins pour bêcher quelques mètres carrés de terre, pas trop car ils ne voulaient pas que l'on connaisse leur existence. 
D'autres mirent en tas des bûches coupées par les forestiers dans la journée. Même des portes et des volets se sont retrouvés peints sur le chantier d'une maison en construction. 
Il ne faut pas révéler leur existence, je le sais, car ce sont eux qui ont écrit ce texte sur mon clavier cette nuit. 
Chut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!! ne dites rien à personne sinon ils ne reviendront pas. 
As-tu bien dormi mon Ami ? 
Parce que pendant que tu étais sagement dans les bras de Morphée, 2 petits lutins, ont bien sagement corrigé ton texte, de la façon qui leur a semblé la meilleure. 
Mais c'est à toi, d'apporter la touche finale. 
Vous avez vraiment de la chance, vous les humains. 
Allez, à un de ces jours, dans la forêt.
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
WLF          5       
  B    2    6S    BLS
YSL   XXS    4       
  8    T     W    7G9
UYA         KUW      
   
   

Ajouter votre commentaire