Laguna Cejar et Ojos del Salar

Écrit par Cyril   
08-06-2009
 

A 20 kilomètres au sud de San Pedro de Atacama, se trouve la Laguna Cejar. Un petit lac contenant une très grande proportion de cristaux de sels, lui conférant une couleur verte émeraude profond et surtout un fort niveau de flottaison. Perrine et Amélie ont tenté l'expérience, les quatre fers en l'air, elles flottent.

L'eau du lac Cejar (prononcer "Cérar") est transparente et il est amusant de voir à sa surface une sorte de nuage translucide tentant de se mélanger à l'eau déjà saturée en sel, tout comme lorsque vous faites chauffer de l'eau salée pour la cuisson des pattes. Sortir de cette eau pour se plonger dans l'air sec du désert vous sèche presque instantanément la peau, laissant à sa surface une pellicule blanche de sel. Heureusement que le guide a emporté de l'eau douce pour se rincer !

Un lac qui inspire Amélie qui nous sort : "Ah, oui, le lac Cejar ! Comme : c'est rare les gens qui aiment pas les glaces" ;-)

Nous partons ensuite plus au sud, nous aventurant ainsi davantage dans le Salar d'Atacama. En chemin, nous passons entre les deux yeux du désert, Los Ojos del Salar, sorte de deux bassins naturellement rond d'un diamètre d'une vingtaine de mètres chacun, très profonds, contenant de l'eau douce. Séance photos avec reflet des personnes à la surface de l'eau. Ces yeux sont paraît-il visibles depuis l'espace. Nous tenterons de le vérifier lors d'un prochain voyage !

Nous continuons ensuite pour l'objectif de cette excursion : voir le soleil se coucher depuis le Salar, à un endroit bien choisit et très joli : Laguna Tebinquiche, une sorte de petit lac dont la profondeur n'excède pas les 5 cm. De nombreuses touffes de sel y sont dispatchés sur le côté Ouest, tels des petit îlots de quelques dizaines de cm de diamètre. Une splendeur.

Le soleil se fait maintenant bas sur l'horizon, l'apéritif est servi : Pisco Sour. Une sorte de Rhum au citron. Un délice.

Le lendemain était prévu pour être une journée de repos. Trop enthousiasme par cette excursion, nous décidons de renouveler la visite. Nous repartons alors pour un scénario similaire avec quelques différences cependant : je me risque à me baigner dans l'eau hyper-salée pour appréhender l'effet de non pesanteur. Et le soir, nous nous retrouvons à un endroit légèrement différent de la veille : les îlots de sel ne sont plus pour laisser un magnifique miroir naturel d'eau pour une formidable séance photo : le relief de notre corps prend alors la continuité de notre personne. Si l'on retourne la photographie, on ne sait alors plus qui est l'image ni le personnage original.

Le Pisco Sour est toujours aussi bon d'un jour à l'autre. Le lendemain, nous ne pouvons recommencer, une excursion différente nous attends.

Photos du tour à la Laguna Cejar

A lire également :

Commentaires utilisateurs (2) Fil RSS des commentaires
Posté par valérie souchet, le 10-06-2009 09:55, , Invité
1. chouettes photos
On rêve toujours. 
Amusant, l'effet sur la photo filles grandes/parents petits. Est-ce la vision de Doudou après avoir bu?
 

Posté par smahane, le 10-06-2009 13:46, , Invité
2. superbe!
je ne peux m'empêcher de répéter encore et encore, très belles photos, et le côté reflet parfait donne un super effet! bravo!
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
D           DUB      
Y 4    M      4   J2G
BXD   1MS     B      
  S    9      X   7HU
  E           A      
   
   

Ajouter votre commentaire