Snorkeling à Moorea

Écrit par Cyril   
05-04-2009
 

Les activités touristiques à Moorea se résument essentiellement à des activités nautiques. Beaucoup nécessitent une location (bateau, kayac, masque tuba, etc.) ou l'appel à un tour guidé (balade en bateau, plongée sous marine, kit surf, excursion pour voir des raies et requins. Mais avec un simple masque et un tuba, voir éventuellement des palmes, on peut déjà bien se faire plaisir.

Il en était de tout façon hors de question pour notre tour du monde, mais si j'ai bien un conseil à ceux qui vont en Polynésie ou sur des iles du même type, c'est bien d'emporter dans leur sac de voyage un masque et un tuba ! Pour les palmes, bien que ce soit certes bien plus confortable, c'est tout de même plus encombrant. Mais si vous avez de la place, foncez ! Vous n'en avez pas ? Achetez-en en Métropole, ça vous coutera bien moins cher qu'une location à la journée et vous aurez le temps de choisir une taille qui vous conviennent réellement. Et puis vous pourrez l'utiliser quand bon vous semble. Nous avons eu l'occasion d'en louer pendant une journée où nous avons pris beaucoup de plaisir à les utiliser. Mais ils nous ont bien manqués les jours précédents lorsque nous nous baignions dans le lagon devant le camping.

Notre camping est situé au nord ouest de l'ile, à côté de ce qu'était un ancien hôtel de luxe dont je vous parlerez bien plus longuement dans un prochain article. Surprise.

Nous avons un matin entrepris de longer la plage vers le nord, nous permettant d'admirer le lagon et le passage du bras de mer entre l'ile principale et deux motus, toutes petites parcelles de terre/sable émergeant de l'océan. Nous traverserons des plages d'hôtels et prendrons note de certaines prestations nautiques. Bien que les motus ne soient distant que de seulement 300 mètres de Moorea et qu'il me serait envisageable de traverser à la nage, un bateau semble bien vite nécessaire si nous souhaitons y aller en famille. Nous y revenons donc le lendemain matin pour un petit trajet de 4 minutes en bateau nous permettant de poser le pied sur le plus petit des deux. Vous l'aurez deviné, les motus sont privés, heureusement, les plages elles sont accessibles librement. Nous avons loué deux panoplie du parfait plongeur au tuyau coudé et le piquenique que nous avons emporté nous permettra de reprendre des forces entre deux plongées.

J'avais eu l'occasion de faire une plongée sous marine à Bali, et Perrine était restée avec les filles. C'est assez frustrant de voir de belle choses et de ne pas pouvoir les partager. Certes, j'en ai bien parlé, décrit et indiqué lorsque nous nous avons visité par la suite un aquarium, les poissons que j'avais vu au fond de l'océan. Mais ce n'est pas vraiment la même chose que de les partager en direct. Et c'est donc avec un immense plaisir que nous nageons, Perrine et moi à admirer la faune océanique. Le langage des signes instinctifs nous permet sans souci de communiquer sous l'eau. "Regarde celui-là ! Le long !", "Oh et puis ce petit-là, il est tout mignon avec toutes ses couleurs !", "Whaou, et ici, ce poisson multicolore, celui aux reflets pourpres qui nagent à l'ombre de l'anémone aux tentacules oranges !". Oui, nous avons développé en quelques secondes, un langage très évolué ! On s'en dit des choses sous l'eau !

Puis c'est au tour d'Amélie de me suivre. Après un petit test concluant sur l'utilisation du masque et du tuba (impressionnante la miss), j'emmène ma grande à la rencontre du monde sous-marin. Quelle sensation indescriptible que de faire une telle activité avec l'un de ses enfants. Ça y est, elle devient assez grande pour partager des hobbys que l'on pratique ! C'est certes sympa de faire un puzzle avec ses enfants, mais plonger avec, ça c'est vraiment autre chose. Elle peut enfin comprendre ce que j'ai vécu en plongée sous marine à Bali, voir de superbes poissons nager autour d'elle, presque les toucher, les suivre, et clou du spectacle, voir deux raies pastenagues passer sous elle. Nous avions eu l'occasion d'en voir une la veille sur le bord de la plage, à nager à un mètre de nos pieds. Mais là, nous étions dans l'eau avec ces poissons impressionnants de quelques 80 cm de diamètre.

Ces raies possèdent un dard au deux-tiers de leur queue, mais elles sont relativement inoffensives. Il suffit de ne pas faire de geste brusque et elle nagent autour de vous, venant même réclamer des caresses, car dans ce lagon, elles sont habituées à être nourries par les tours opérators proposant des excursions à la rencontre de ces poissons. Pour les faire venir, un peu de poisson cru et ça marche !

Lors d'une virée solitaire, j'ai vu une murène, trois raies pastenagues et une raie léopard passer près de moi. Bien sur, une myriade de jolis poissons. Un vrai bonheur, rien qu'avec un équipement sommaire.

Nous n'en avons pas eu le temps, mais l'on nous a indiqué un site (au large du motu à une balise verte destinée aux bateaux) où les raies sont en grand nombre et les requins aussi. Ces derniers sont également inoffensifs et il est possible de nager avec eux dans une eau peu profonde.

Il faudra que l'on revienne !

Photos de nos plongées dans l'eau chaude du lagon de Moorea

 

A lire également :

Commentaires utilisateurs (2) Fil RSS des commentaires
Posté par stephane Bry, le 06-04-2009 14:11, , Invité
1. bave devant son PC
....no comment
 

Posté par valérie souchet, le 09-04-2009 16:24, , Invité
2. Sortez les bavoirs!
Nous sommes au moins deux à baver devant notre PC. 
Effectivement, no comment. 
Y avait pas de palmes pour Doudou?
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
I8R         STW      
5      I    2     XDB
3CM   OOY   BAB      
  I    R    T F   F27
346         5KY      
   
   

Ajouter votre commentaire