Deux petits tours et puis s'en va

Écrit par Cyril   
27-03-2009
 

Nous avons fait la Nouvelle Zélande. C'est une phrase que nous ne pouvons pas réellement dire. Oui, nous avons fait la Tasmanie, ile grande comme l'Irlande, que nous avons parcouru en voiture pendant plus d'un mois. Mais que dire de la Nouvelle Zélande qui est 4 fois plus spacieuse et que nous avons parcouru en seulement 3 semaines ?

Deux semaines dans l'ile du Sud depuis Christchurch, puis voyage en avion jusqu'à Auckland dans l'ile du nord pour une nouvelle semaine. Peu de temps, d'autant plus que le temps n'a pas tout le temps été clément. Et tant qu'à faire, le soleil n'a lui, pas été longtemps présent. Pas tant que les températures furent si basses, elles étaient tempérées, mais bien que le tempérament du ciel et des nuages s'apparentait à celui des jours de tempête. Tant pis.

Nous n'avons pas eu beaucoup de journées ensoleillées. Un campeur-van peut être synonyme de liberté, par jours de pluie, on se sent un peu claustrophobe. Heureusement que les campings sont pourvus de cuisines et éventuellement d'une pièce de type salon.

Elephant Rock
La Nouvelle Zélande, c'est grand, très grand. Beaucoup de paysages différents et vraiment très beaux. Nous avons eu l'occasion d'en voir quelques-uns, mais ce pays mériterait un séjour bien plus long. Certes nous avons rencontré Sam, un Québécois qui a fait toute, mais alors toute la Nouvelle Zélande, en seulement 1 mois. Bon, il a fait plus de 7 000 bornes, conduisant une demi-journée par... jour. Car là-bas, 1 000 km n'ont aucun rapport avec ceux de Paris-Perpignan ! Nous n'aurons conduit "que" 3600 km ce qui fait de moi un expert en conduite à gauche !

La diversité géologique de la Nouvelle Zélande ne peut que ravir nos yeux. Sur l'ile du sud, il y a les immenses plateaux entourés le montagne qui sont très remarquables : les pentes des montagnes s'élèvent d'un coup tout autour du plateau, comme si le plateau était un lac. Pas si étonnant lorsque l'on sait qu'un glacier l'a creusé au fil des millions d'années. Deux glaciers situés près du Mont Cook existent d'ailleurs toujours (Tasman Glacier et Hooker Glacier) et les balades qui y mènent sont très sympa.

Clay Cliff

Elephant Rock est un site où d'immenses rochers font bloc au milieu d'un prés. L'érosion aura ventilé le sol laissant à vif ces roches à la silhouette d'éléphant.

Les Clay Cliff sont eux des immense draperies elles aussi façonnée par le vent. Au sommet, des rochers qui ont tassé les 20 mètres de terre en sous-sol. Ce sous-sol qui n'est finalement plus, laissant des pics de terre surplombant un immense plateau.

Autre forme étrange, les Boulders, ces rochers de taille moins impressionnante, mais d'une forme étrange : sphérique. La mer les a découvert en usant petit à petit la falaise et ils sont maintenant échoués sur la plage, tels d'énormes œufs de dinosaures en attente d'éclosion.

Boulders
Les paysages somptueux manquent cependant d'une caractéristique qui nous avait beaucoup plu en Tasmanie : une faune diversifiée, et plus simplement, la faune. Elle se résume ici à quelques oiseaux, certes avec l'emblématique Kiwi , mais n'espérez pas en voir en liberté. Heureusement, il y avait les Lions de mer . Mais que dis-je ? C'est faux, il y a bien évidement les moutons ! Oui, la Nouvelle Zélande est le pays des moutons. Jugez-en par vous-même : 4 millions d'habitants et quelques 40 millions de moutons : 10 par personne ! Les prés en sont remplis, qu'il y ait de la montagne ou non. C'est d'ailleurs amusant de voir des moutons brouter l'herbe en haut d'une pente qui ferait pâlir d'envie Luc Alphand. Heureusement que le loup n'y est pas.

Côté origine, la Nouvelle Zélande connait encore un semblant de culture Maori, certes très théâtralisée , mais qui a le mérite d'exister contrairement à ce que nous avons pu constater en Tasmanie. La langue Maori est ici une langue officielle en parallèle de l'anglais : tout y est inscrit dans les deux langues et le nom des villes est majoritairement à consonance Maori. Le musée d'histoire politique et naturelle d'Auckland, The Auckland Museum, et un véritable bonheur pour la qualité des informations et la mise en scène. Nous partions avec une référence haute en terme de mise en scène de musée par celui de Hong-Kong. Nous n'avons ici vraiment pas été déçus !

Lorsque l'on demande aux filles ce qu'elles ont retenu de ce séjour en Nouvelle Zélande, ce sont des détails qui le ont apparemment frappés : le hérisson rencontré dans un jardin, les moutons que nous avons dérangés dans leur prés pour voir des formations géologiques en forme d'éléphants ainsi que l'escalade des rochers lors de notre excursion à la rencontre des Lion de mer. Très animalier comme souvenirs !

A lire également :

Commentaires utilisateurs (0) Fil RSS des commentaires
Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
8PH         UBO      
S I    4      Q   XDU
S K   I5Y     Q      
1 X    6      2   152
7RK           T      
   
   

Aucun commentaire posté

Ajouter votre commentaire