Akaroa, un îlot français

Écrit par Perrine   
20-03-2009
 

En 1838, le Capitaine Jean Langlois, un français, négocia cette presqu'île volcanique aux valons prononcés avec les maoris locaux, avant de repartir chercher quelque 63 colons en métropole dans le but de coloniser la Nouvelle-Zélande que nous connaissons, et de revenir en 1840... quelques jours après que les anglais s'y soient installés ! Dommage pour nous, la Nouvelle-Zélande sera donc "British". Ces 63 colons se sont tout de même installés là, créant un fieffe "Frenchy". Ainsi, les noms de rues sont... en Français, et le cimetière a des airs de chez nous. Petite ville agréable, elle inspira bien des peintres en exil ici.

A lire également :

Commentaires utilisateurs (0) Fil RSS des commentaires
Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
G6I         XSC      
M C    N    D M   6I2
9 7   K19   F B      
U X    I    C 4   7YS
J3W         6WC      
   
   

Aucun commentaire posté

Ajouter votre commentaire