Faune Tasmanienne

Écrit par Cyril   
17-02-2009
 

Beaucoup d'animaux sauvages vivent en Tasmanie. Nous avons pu en voir un bon nombre dans quelques zoos et parcs animaliers, mais les voir dans leur environnement sauvage procure une sensation totalement différente. On peut passer 3 minutes devant la cage d'un tigre et une heure à observer et tenter de photographier un simple Wombat. Entre deux images, un enfant préfèrera sûrement prendre le tigre, mais entre le fait de voir le félin s'emmerder dans un parc clos ou voir un animal évoluer librement et pouvoir l'approcher lorsque l'on y met les formes, il n'y a pas photo.

Nous avons vécu plusieurs moments assez forts dans ce second cas, approchant des wombats une après midi, des diables de Tasmanie un soir, des wallabys à longueur de journées, de nouveaux wombats à un autre endroit, etc. Les observations d'animaux sauvages se font régulières et sans que nous ayons nécessairement prévu les séances. Pendant notre repas du soir, au détour d'une balade, en traversant le camping pour aller aux toilettes, au milieu de la rédaction d'un article pour le site... de nombreux moments nous sont offerts par les animaux eux-mêmes qui viennent chercher un peu de nourriture ou simplement viennent à passer à côté de nous.

Au début, ces animaux nous étaient étrangers. Puis, nous avons appris à les observer, les connaître et les reconnaître.

Voici ceux que nous avons rencontrés.

En Australie et particulièrement en Tasmanie, l'on distingue 3 groupes parmi les mammifères (thermes anglais) :

  • Placenal Mammals
    Mammifères dont les bébés qui naissent sont complètement matures et peuvent boire le lait de leur mère (ex. humains, chiens, dauphins).
  • Marsupials
    Mammifères dont les bébés qui naissent restent attachés à leur mère pour finir leur développement, certaines fois dans une poche (ex. kangourous).
  • Monotremes
    Pondent des œufs. Oui, ce sont tout de même des mammifères, les bébés buvant du lait de leur mère une fois sortis de leur coquille. Trois animaux seulement composent ce groupe dont deux vivent en Australie : le Platypus (ornithorynque), et l'Echidna.

Wombat

Il s'agit du rongeur marsupial le plus gros d'Australie. Une trentaine de kilogrammes, ils sont gros est courts sur pattes avec une tête assez large et ronde et de petites oreilles. Poil brun.

Ils sont actifs essentiellement la nuit et nous pouvons en voir dès la fin d'après-midi. Assez solitaires, il est rare d'en voir eux l'un à côté de l'autre.

Ils vivent dans des terriers qui peuvent atteindre 20 mètres de long avec plusieurs chambres et entrées.

Dès que le bébé nait, il grimpe dans la poche de sa mère pour terminer son développement. Comme la poche est proche du sol, le bébé ne peut y aller lorsque la mère broute ou se déplace.

Ils sont très peu sauvages : nous arrivons à les approcher à mois de 2 mètres, broutant innocemment l'herbe des prairies. Mais lorsque nous sommes trop proches à leur goût, ils courent se cacher dans leur terrier, ou s'éloignent quelques mètres afin de nous tenir à l'écart.

 

Kangourou

Il existe plusieurs sortent de kangourous, de wallaby, et autre animal avec poche que nous appelons simplement kangourous. Certains vivent uniquement sur le continent Australien, uniquement en Tasmanie ou sur ces 2 territoires. Nous avons pu nourrir dans un petit zoo, NatureWorld, des Eastern Grey Kangaroo. Nous les avons ensuite rencontrés en liberté le long de la Kangaroo Road.

Ils sont grands et peuvent dépasser les 2 mètres de haut, ceux que nous avons rencontrés faisait bien 1m50. L'un, énorme, nourrit au zoo me dépassait en taille lorsqu'il se mettait sur la pointe de ses pattes arrières.

Ils restent dans la forêt la journée et sortent brouter l'herbe des prairies en fin d'après midi. Lorsque je descendais de la voiture distante de près de 50 mètres, ils s'arrête de brouter, me regardent et continue leur repas lorsqu'il voient que je me dirige dans une direction parallèle. Puis, ils s'éloignent en sautillant sur leur pattes arrières avec une extrême agilité, sans bruit, dès que j'entre dans leur espace vital à 10 mètres d'eux. Lorsqu'il se déplace calmement, ils se servent de leur queue comme d'une cinquième patte, en s'appuyant dessus, très rigolo.

 

Wallaby

Les wallaby ressemblent étrangement à des kangourous, ils sont cependant plus petits, atteignant les 80 cm de haut. Les Bennett's Wallaby sont les animaux que nous apercevons le plus souvent ici en Tasmanie, quelque soit le lieu. Sur le Mainland (continent Australien), cette espèce se nomme Red-necked.

Nous pouvons les approcher à moins d'un mètre pour certains, sûrement habitués à côtoyer les touristes aux abords des campings. Lorsqu'ils s'enfuient en sautillant, ils tapent leur queue sur le sol.

 

Pademelon

Encore plus petit que les wallaby, le Pademelon ressemble cependant également à un kangourou miniature avec ses 50 cm de haut, mais possède une tête évoquant celle d'une souris.. Nous en avons vu quelques fois, en soirée. Ils ont un pelage marron très foncé cependant dans le petit guide des animaux sauvages d'Australie que nous avons acheté, ils sont plus clairs et pas censés être en Tasmanie. Alors ceux que nous avons vu sont-ils bien des Pademelon ou une autre espèce de petits wallaby ?

Nous pouvons les approcher à 1 mètre, il s'éloignent de quelques pas plus loin si nous forçons la rencontre.

 

Diable de Tasmanie (Tasman Devil) = Taz

Connu à travers le monde par le personnage des Looney Toons : Taz. Le Diable de Tasmanie est le plus gros animal carnivore de Tasmanie, après la disparition du tigre de Tasmanie au milieu des années 1930. C'est cependant un petit animal pesant moins de 10 kg. Il est tout noir avec une petite trace blanche en haut des pattes avant. Il n'est présent qu'en Tasmanie mais existait sur le Mainland il y a 400 ans.

Sa mâchoire est tout de même trois fois plus puissante que celle d'un chien et peu manger jusqu'à un tiers de son poids en viande par jour.

Nous l'avons découvert au zoo, où nous avons assisté à son repas : des moreaux de viande étaient placés dans des arbres à faible hauteur par le soigneur. C'est alors la guerre entre les différents spécimen, qui se lancent des cris étouffés tel un chat rencontrant un chien par surprise.

C'est leur petites oreilles pointues et rouges par transparence ainsi que leur face qui leur vaut le nom de diable.

Nous l'avons ensuite vu un soir dans les Craddle Mountains, mangeant un bout de viande laissé par un touriste à côté de l'air de piquenique. Une soirée mémorable où nous avons pu en voir 3 pendants une bonne heure, mitraillant avec nos appareils photos ces carnivores à quelques centimètres de nous. Eux aussi ont une poche, comme les kangourous !

Ils sont malheureusement atteints, pour certains d'entre eux, du cancer de la face, les défigurant et réduisant leur espérance de vie. Il s'agit d'une dégénérescence de cette espèce et l'on craint une extinction des Diables de Tasmanie d'ici quelques années.

 

Possum

Le Possum est un herbivore de la taille d'un gros chat, avec une tête de renard et de grandes oreilles ovales. Gris avec une longue et grosse queue noire. Il est très agile et grimpe facilement aux arbres.  C'est le premier animal que nous ayons rencontré en liberté, une nuit lorsque nous campions dans le parc du Freycinet : nous entendions du bruit autour de notre tente et avons ouvert la toile afin d'observer son auteur. Vint l'animal, renifler nos chaussures, laissées devant l'entrée. Nous le voyons, lui pas, car la toile de la moustiquaire nous masquait. Très sympa cette première rencontre avec la nature. Nous avons eu le nom de ce mammifère en le décrivant aux gardes forestier le lendemain matin. Comme la plupart des mammifères vivant ici en Tasmanie, le Possum possède une poche pour le bébé.

 

Echidna

Prononcer Equidna. Ce Monotrème de 5 kg ressemble avec ses épines à un porc-épic.  Il a un long museau lui permettant de trouver sa nourriture (fournies et termites).

La première rencontre fut le long d'une route où j'ai du ralentir pour lui éviter le même sort qu'au nombreux animaux, devenues maintenant cadavres le long des routes. Nous sommes descendu de la voiture pour le voir de plus près.  Lorsqu'il entend un bruit, il s'arrête et continue son chemin quelques secondes après. Un spécimen récemment vu le long d'une route également s'est lui caché la face le long d'un tronc d'arbre, laissant son corps complètement visible, ses pics hérissés. Un peu à la manière d'une autruche ou d'un jeune enfant : les mains devant les yeux, je suis caché, il faut me trouver.

Au Platypus House, nous avons pu voir trois Echidna arpenter une pièce où nous sommes entrés. Ces derniers étant habitués à la présence de l'homme n'étaient pas effrayés et venaient sans problème nous renifler les pieds. Leur pelage est finalement tout doux, pour peu que l'on ne rebrousse pas le poil !

La femelle pond un œuf qui incubera 10 jours dans sa poche où le bébé s'y développera ensuite pendant 3 mois.

 

Platypus

Connu sous le nom francophone d'ornithorynque, le Platypus est animal fort étrange. Prenez un bec et deux pattes (avant) de canard, deux autres pattes (arrière) d'un Echnida,  un corps de loutre, une queue de castor, assemblez le tout comme vous le pouvez et vous obtiendrait surement un animal ressemblant au Platypus, finalement assez petit puisque long de 50 centimètres environ. Ce mammifère pond des œufs et ne possède pas de mamelon pour allaiter son bébé. Le lait coule dans son pelage que le bébé laiche pour se nourrir.

Il pond ainsi de petits œufs, d'un centimètre de diamètre environ.

Il vit dans un terrier proche de rivières dans lesquelles il trouve sa nourriture. Très bon nageur, lorsqu'il plonge, il ferme ses yeux, bouche son nez, ferme ses oreilles (au dessus des yeux) ; il ne vois donc pas, ne sent rien et ne peut pas entendre. On le vois alors scanner le sol à la recherche d'animaux marins en balayant rapidement son bec qui émet des signaux électriques.

Nous n'avons pas eu le privilège de le voir en liberté, seulement dans le zoo qui lui est dédié : le Platypus House.

 

Pingouin

Nous avons eu l'occasion de voir des pingouins à l'aquarium de Melbourne, de beau gros oiseaux venant d'Antarctique. Il existe également des pingouins qui remontent les plages de Tasmanie pour y trouver un endroit pour dormir. Ainsi, du côté de Bicheno, nous avons pu voir, vers 22h, quelques spécimens arpenter les plages entre divers rochers.

Quoll

Nous avons également aperçu furtivement un ou deux Quoll, ressemblant à un Possum, mais plus petit, mais carnivore tel le Diable de Tasmanie, avec une longue queue et un pelage tout tacheté de blanc. Il s'agit d'ailleurs du plus grand prédateur sur le Mainland, puisque le Diable de Tasmanie y est absent.

 

Depuis quelques années, des renards pointent le bout de leur nez. Ils ont été importés par l'homme et font beaucoup de dégâts en Tasmanie, bousculant l'écosystème. Sans prédateur, il se multiplie et est un réel problème pour la Tasmanie qui a engagé de forts moyens pour arriver à stopper son expansion.

 

Également, de nombreuses vaches broutent l'herbe des grandes prairies Australiennes. Il paraît que c'est l'une des meilleures viandes du monde. On l'a goûté et c'est vraiment très bon. La vache australienne fait un peu exception dans l'univers des mammifères australiens : elle n'a pas de poche pour accueillir le veaux. Comme ça, vous aurez au moins appris une chose avec cet article !

A lire également :

Commentaires utilisateurs (2) Fil RSS des commentaires
Posté par Mél, le 17-02-2009 07:08, , Invité
1. Merci!
Un super article, bien documenté! 
Merci!!!
 

Posté par mouchin, le 18-02-2009 13:17, , Invité
2. Animaux d' Australie
C'est la première fois que je vois un article aussi interessant et conçis sur ces animaux que l'on ne trouve qu' en Australie. Merçi beaucoup
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
UT8         7        
D      C    W 1   Y64
WUK   KXR   OC4      
H 8    K      4   IQS
357           F      
   
   

Ajouter votre commentaire