Voyage d'une famille autour du monde. Tour du monde familial. L'alimentation du jeune enfant dans le monde
Tour du Monde - Actualité arrow Asie arrow Tais toi et marche

Tais toi et marche

Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Cyril   
04-10-2008
 

Nous marchons à travers les chemins du parc du Temple du Ciel depuis bien 30 minutes. Amélie me demande une petite pause, généralement à laquelle nous distribuons une barre de céréales. Je pense d'ailleurs qu'elle est plus attirée par la sucrerie que par le fait de pouvoir se reposer un peu.

Erreur, nous avons fait une erreur : celle de nous arrêter.

 

 

Nous sommes maintenant une cible facile aux nombreux photographes d'un jour de vacances. Certains se prennent la peine de nous demander s'ils peuvent faire une photo de nos puces, d'autres s'arrogent le droit de déclencher sans notre autorisation, et enfin certains viennent carrément prendre le bras d'une des filles pour tenter de la placer à côté de leur progéniture pour effectuer la photo du siècle.

Quinze jours que nous sommes à Pékin. Quinze jour que nous sommes habitués aux regards que portent les Chinois sur notre famille et plus particulièrement sur nos filles. C'est simple, chaque regard chinois porté furtivement sur nous est suivi par un nouveau regard longuement appuyé, généralement souriant, quelque fois euphorique, et la personne, si elle n'est pas seule, alerte son entourage sans discrétion.

Dans le métro, la place manquante pour se déplacer vers nous, ce sont les cous qui se tordent. Si un bras gêne pour voir, la personne n'hésite pas à se mettre à croupie pour voir les stars. Certains sortent plus ou moins discrètement leur téléphone portable pour immortaliser la scène, car les filles en rajoutent quelques fois un peu, en se prenant par le bras, en se faisant des bisous, des chatouilles, en chahutant. Mais le métro n'est pas un lieu touristique par définition, les Chinois n'ont donc pas l'appareil photo sur eux ou celui-ci n'est en tout cas pas sorti.

C'est la grande différence par rapport à des parcs où chaque visiteur arbore son appareil, prêt à dégainer. Et à peine les filles en vue, l'appareil est déjà sur le point de mitrailler.

  • Amélie, tais-toi et avance. On a pas le temps ma puce. Je vois déjà 4 appareils photos sur notre gauche, combien en comptes-tu sur ta droite.

  • Trois.

  • Ok, ça fait combien en tout ? (oui, nous ne manquons aucune occasion pour faire quelques maths)


Mais même en marchant, on se fait quelques fois arrêter par des Chinois qui nous demandent une photo.


Notre politique ? Nous ne sommes pas contre le fait que nos filles soient photographiées. Mais que les personnes le fasse discrètement de loin, comme je le fais également pour des sujets locaux, et sans insister. Lorsque les parents viennent nous demander en anglais si l'on peut placer nos enfants à côté des leurs, nous acceptons en ayant pris soin de consulter Alix et Amélie. Car nous avons été clairs avec elles, nous sommes la première barrière, mais ensuite elles ont le droit de refuser d'être prises en photo. Si elles ne veulent pas, nous leur avons proposé de dire "Non" et de secouer la tête. Amélie a du mal a dire non. C'est marrant d'ailleurs, car on l'autorise à dire non à une personne adulte, ce qui n'est pas habituel pour des enfants. D'autre fois ce sont les enfants chinois qui refusent, par timidité sans doute, d'être placés à côté des nôtres. Chouette, une de moins.

Ce n'est pas l'utilisation personnelle de la photo qu'ils en feront qui me dérange, mais bien, à force, la répétition du rituel de la photo. Ça nous coupe dans notre balade, visite, repas, et à la longue, ça devient usant.

Les médias trouvent toujours des personnages pour les mettre en avant, les façonner, les transformer en poupées pour mieux les exploiter, les photographier, et en vendre le maximum par l'intermédiaire de la télé et des magasines zoologiques type Gala, Public, Paris Match, etc. Enfant, on rêve devant des stars et l'on souhaite d'ailleurs souvent en devenir une. Adulte, on comprend que la liberté n'a pas de prix, pouvoir aller où l'on veut sans se faire arrêter par des fans hystériques ou pouvoir se mettre nu sur une plage sans faire la couverture de VSD en fin de semaine, est primordial.

Bref, vous l'aurez compris par cette petite digression métaphysique, je ne veux pas être une stars, encore moins depuis que nous goutons à ce phénomène photographique, qui est cependant pour nous, éphémère. (oui, 90% des stars actuelles le sont aussi vous me direz. Mais elles auront tout de même eu une partie de leur vie volée et ça c'est vraiment dommage... Ok, j'arrête ;-)


Certaines fois ce sont des enfants qui viennent pour photographier les filles. Certainement une commande de leurs parents.

Il faut cependant faire gaffe, car j'ai failli à deux reprises refuser à une personne qui me tendait son appareil pour me demander de le photographier, lui, seul, devant un monument !


Hier, nous avons passé une excellente journée au parc du Temple du Ciel, TianTian. Il y avait cependant beaucoup de monde ce qui a multiplié par un facteur au dessus du supportable le nombre de demandes de photos. Lorsqu'une personne nous interpelle pour faire une photo, comme je l'ai dit, nous acceptons généralement. Quelque fois nous argumentons pour refuser. A la fin de la journée, je lâchais un simple "No, sorry" et passions notre chemin.

En Chine, il y a 3 semaines dans l'année où la plupart des Chinois prennent leurs congés : lors du nouvel an Chinois, de la fête du travail du 1er mai, et de la fête nationale du... 1er octobre ! Nous y sommes en plein dedans.

1,5 milliard de Chinois dans le parc de TianTian, ça fait beaucoup !

A lire également :


Commentaires utilisateurs (5) Fil RSS des commentaires
Posté par de montravel domy, le 06-10-2008 04:02, , Invité
1. people
franchement, sarko et carla - en voyage - n'ont rien à vous envier!!!! 
bon courage, c'est dur d'etre "stars" 
bisous
 

Posté par adrien, le 06-10-2008 10:19, , Membre
2. attention
Les paparazzis Chinois, y'en a... 
 
cet engouement pour vos filles résulte peut être de la condition des filles en CHine avec la politique de l'enfant unique. 
 
Faites attention tout de même à vos 2 puces.
 

Posté par Steph, le 06-10-2008 10:43, , Invité
3. fallait pas...
fallait pas faire des filles aussi mignonnes ;0) 
 
C'était la petite phrase gentille de la semaine.
 

Posté par Mél, le 07-10-2008 09:44, , Invité
4. Un autre regard
Merci de nous apporter un regard neuf sur votre aventure. On a un peu de mal à s'imaginer tout ça, mais on comprend aisément que ça doit être fatiguant à la fin!!! 
Je rejoins Steph : vous êtes un peu coupables!!!! 
Bisous
 

Posté par , le 10-10-2008 12:11, , Membre
5. Je vous comprends
Tout d'abord vos filles sont mignones comme tout et courageuses ! Je ne suis pas allée en Chine ni dans un pays asiatique mais lorsque je suis allée à Paris en décembre 2004 avec mon fils de 1 an, n'importe quel touriste aux yeux bridés s'arrêtait pour faire une photo de notre fils !!! Au début c'était rigolo et notre bébé rigolait aussi mais nous en tant que parents à la longue c'était moin drôle !!!! Heureusement que c'était à Paris et non pas à Pékin car bcp plus de monde !!!!! lol !!!! Donc je vous comprends !!!
 

Nom
E-mail
Titre  
Commentaire
 
Caractères restant: 2000
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Veuillez répondre à la question:
4FB         1Q3      
  S    9      C   PGA
DWR   M7Q   E7B      
  5    D      I   LXK
XET         EWG      
   
   

Ajouter votre commentaire

© 2007/2009 - Cyril & Perrine - enfants-autour-du-monde.fr
Voyage d'une famille autour du monde